.

Pibella – invento vencedero para mujeres

Kantonspital Baden, SwitzerlandL’évacuation de l’urine et des selles est une chose journalière et pourtant très intime et généralement, à l’âge adulte, se fait dans le secret. Lors de séjours hospitaliers et spécialement lorsque l’on est dépendant du lit, ces besoins personnels deviennent publics.
Dans la littérature, il est connu que de faire ses besoins est parfois une des plus grandes préoccupations pour les patientes avant une opération prévue.
Lorsqu’on est dépendante du lit, le fait d’uriner est une des raisons d’utiliser la sonnette. Surtout lors de l’utilisation du pot, une posture inconfortable et non physiologique est décrite comme stressante et embarrasante.
Etonnamment, peu de recherches existent concentrées sur l’utilisation de la bassine (que cela soit du point de vue des infirmières ou des patientes).
L’utilisation de Pibella est simple à comprendre et après le premier essai, il est proprement fonctionnel, silencieux et simple. L’important pour l’utilisatrice de Pibella est une bonne instruction des infirmières. Un examen de la thématique indique que jusque-là le pot était juste un pis-aller vraiment inaproprié. Avec Pibella, nous avons là une alternative simple.
Jusqu’à présent, l’expérience faite avec Pibella à l’hôpital cantonal de Baden a indiqué que lorsque celui-ci est utilisé, c’est nettement plus facile pour les patientes que le pot.
Une patiente a déclaré «on n’est pas mouillée» ce qui paraît banal, mais c’est une situation importante lorsque l’on doit uriner dans son lit. Ce «être mouillée» est lié avec de la gêne et de la honte qui, justqu’à présent, n’a pas beaucoup été pris en compte par le personnal hospitalier.
Doris von Siebenthal, Experte en soins chirurgicaux, Hôpitl cantonal de Baden AG, 15.06.2007